LES ACIDES AMINÉS BCAA – QU’EST-CE QUE C’EST ET QUAND LES UTILISER. POUR QUI SONT-ILS ADAPTÉS. / NUTRITION

LES ACIDES AMINÉS BCAA – QU’EST-CE QUE C’EST ET QUAND LES UTILISER. POUR QUI SONT-ILS ADAPTÉS.

Olimp Sport Nutrition
2018-03-17
LES ACIDES AMINÉS BCAA – QU’EST-CE QUE C’EST ET QUAND LES UTILISER. POUR QUI SONT-ILS ADAPTÉS.
Les acides aminés à chaînes latérales ramifiées (BCAA) disposent d’une structure caractérisée par la présence de leucine, d'isoleucine et de valine.

BCAA – qu’est-ce que c’est et pour qui ?

Les acides aminés à chaînes latérales ramifiées (BCAA) disposent d’une structure caractérisée par la présence de leucine, d'isoleucine et de valine. L’avis répandu concernant ces substances est de favoriser la réduction des graisses corporelles, de stimuler la croissance des tissus musculaires ou de maintenir le gain corporel lors du processus de formation des muscles et de la silhouette.

Par conséquent, à la question de savoir pour qui est recommandée une supplémentation BCAA d’acides aminés ramifiés, il faudrait répondre en principe pour tous ceux qui veulent un corps sans graisse et une belle silhouette. Je pense ici aussi bien aux culturistes professionnels qu'aux personnes souhaitant vivre sainement sans être obèse et voulant réduire le risque de maladies coronariennes, de cancer ou de diabète. En un mot, les amateurs de sport qui essaient d'obtenir une belle silhouette, en perdant de la graisse et sans perdre de muscles.

Les études sur les BCAA

Pour confirmation, je rappelle deux études : 
En premier, celle de 2009 réalisée par Stoppani et qui concernait 36 sportifs s’entraînant à la musculation et répartis en 3 groupes s’entraînant pendant 8 semaines : une boisson avec BCAA, une boisson avec lactosérum ou des glucides. Les personnes du groupe BCAA ont enregistré une augmentation de leur masse musculaire de 2 kg par rapport au « lactosérum » et de 3 kg par rapport au groupe prenant des glucides, avec simultanément une augmentation de la masse musculaire de 1 % par rapport à la perte de graisse.

La deuxième étude a été réalisée en 1995, dans laquelle Candeloro a administré la BCAA à 10 personnes en bonne santé, ne s’entraînant pas, pendant 30 jours et il a ensuite observé une augmentation de la masse musculaire (0,8 kg), avec une diminution significative de la masse de graisse.

Plus particulièrement, les résultats de la première étude sont en contradiction avec les affirmations de certains spécialistes selon lesquelles une supplémentation en BCAA ajoutée à un régime bien équilibré est inutile. Les conclusions de cette expérience montrent clairement l'avantage de prendre BCAA sous la forme d'un nutriment par rapport à l'équivalent en acides aminés, que l’on trouve par exemple dans les protéines de lactosérum, si l'on prend en compte le gain de masse musculaire en même temps la réduction des graisses.

Cependant, lorsqu'il s'agit de déterminer le meilleur moment de la journée pour consommer les préparations de BCAA, on peut avancer l’argument convaincant suivant, à savoir que les acides aminés ramifiés activent les mêmes voies anabolisantes que l'oxyde nitrique NO, déjà testé, en pénétrant directement dans les muscles (l'oxyde d’azote active instantanément les processus de synthèse des protéines et augmente l'hypertrophie musculaire). Cela suggère que l’utilisation de la BCAA pendant l’entraînement a un effet similaire au NO.

BCAA avant de se coucher et immédiatement après le réveil ?

Ces considérations ont de plus été étayées par un avis s’appuyant sur le point de vue suivant, les processus cataboliques nocturnes dans le corps sont prédominants et la phase anabolisante est en plus au repos, la supplémentation en BCAA devrait éliminer ces détériorations métaboliques défavorables pour la musculature. Cependant, il s'avère que les acides aminés ramifiés et le tryptophane utilisent les mêmes voies de transport pour se répandre dans les muscles et le cerveau. Le tryptophane dans le cerveau se transforme en transmetteurs tels que la mélatonine et la sérotonine et favorise indirectement l'amélioration de l'humeur et la qualité du sommeil. La compétition par cette voie de transport pour la BCAA peut considérablement altérer les paramètres de repos du corps et nuire à la santé mentale. Par contre, dans les muscles la mélatonine et la sérotonine, stimulent l'hypertrophie des tissus musculaires, ce qui est également un résultat souhaité.